Tara Pacific, le retour à Lorient

0

La Goélette Tara vient de rentrer à Lorient (Morbihan), son port d’attache, ce samedi 27 octobre 2018 après 883 jours de navigation à travers le Pacifique. Accompagné par des dizaines de bateaux entre l’île de Groix et le port de Lorient La Base, le Tara s’est amarré à 15h30 devant la Cité de la voile Éric Tabarly devant des milliers de personnes, montrant l’enthousiasme et l’intérêt que la population porte à ce bateau mythique et aux travaux scientifiques qui y sont menés.Capture d’écran 2018-10-31 à 18.10.05Les bateaux escortant Tara / photo D. ALLEMAND-CSM

Plusieurs personnalités ont accueillis par leurs discours cette grande aventure :              Norbert Métairie, Président de Lorient Agglomération, Bernard Pouliquen, Vice-président Région chargé de l’enseignement supérieur, la recherche et la transition numérique, Antoine Petit, Président-Directeur Général du CNRS et Mme la Ministre de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, Frédérique Vidal. Cette dernière a souligné que « Tara est un condensé de ce qu’est l’aventure scientifique : apprendre, connaître… Avec en prime ce supplément d’âme qui rappelle les grandes expéditions scientifiques. Cela crée une communauté très soudée. Toutes les données collectées seront exploitées pendant des années par des laboratoires internationaux ».Capture d’écran 2018-10-31 à 18.26.03 Les marins scientifiques à l’oeuvre / Photo D. L’ALLEMAND – CSM

Cette aventure scientifique et humaine avait pour mission d’étudier les récifs coralliens du Pacifique et plus spécifiquement le fonctionnement du corail associé à ses algues symbiotiques ainsi qu’à une grande diversité de bactéries, protistes et virus et sa capacité d’adaptation aux changements anthropiques. Coordonnée par le Dr Serge Planes (CNRS/EPHE), Directeur du Laboratoire d’Excellence Corail et par le Prof. Denis Allemand, directeur du CSM, cette mission internationale, qui a regroupé plus de 100 scientifiques appartenant à 23 instituts de recherche, a conduit au prélèvement de plus de 36000 échantillons de nature diverse, et la prise de plus d’un millier de photographies dans 30 pays visités sur plus de 32 sites coralliens. De nombreux chercheurs et techniciens du CSM ont participés au long de ces 2 ans et demi à de nombreuses missions d’étude et de prélèvements à bord du Tara, et deux chercheurs du CSM, les Drs Stéphanie Reynaud et Didier Zoccola, coordonnent des groupes de travail. Mais si la mission de terrain vient de s’achever, le travail des scientifiques est loin d’être fini et plusieurs années de travail vont être nécessaires pour exploiter l’énorme moisson de données collectées.

Cette mission est la première de cette envergure : envergure géographique par l’étude des principaux récifs de l’océan Pacifique, envergure méthodologique par la diversité des techniques et disciplines mises en jeu, envergure temporelle par la durée de la mission et enfin envergure humaine par le nombre de chercheurs et techniciens qui ont participé aux prélèvements et qui vont participer aux analyses. Les logos du CSM et de la Fondation Prince Albert II, qui subventionne Tara depuis de nombreuses années, ont ainsi parcouru plus de 100000 km, mettant à l’honneur la Principauté de Monaco.LELa foule lors de la présentation des scientifiques – Photo D.L’ALLEMAND – CSM

Pour toute information, consulter www.centrescientifique.mc ou contacter :

– Prof. Denis Allemand : allemand@centrescientifique.mc

Capture d’écran 2018-10-31 à 18.15.58.       Logo CSM au vent breton / Photo D. L’ALLEMAND-CSM

Photo de couverture : TARA le retour à LORIENT – Photo D. L’ALLEMAND – CSM

Partager

Laisser un commentaire