De Muenynck : une saga familiale à Monaco

0

Optique & Surdité

Installée à Monaco depuis 1924, la maison De Muenynck est une saga familiale. Philippe, dernier héritier de la branche, s’est confié sur son histoire.

par Johanna Faraut

De Muenynck Optique a vu le jour en 1862, dans les rues belges d’Ostende. À la fin de la seconde guerre mondiale, la famille perd son activité d’optique en Belgique. Ils achètent une boutique en Principauté. Récupéré par le père de Philippe en 1972, le flambeau sera repris par cette dernière génération en 1989.

" Mon meilleur souvenir est ma première rencontre avec le prince en 1997. Et ce jour-là il m’a passé la plus grosse commande de lunettes en une seule fois : 62 paires !"

“Mon meilleur souvenir est ma première rencontre avec le prince Rainier en 1997. Ce jour-là, il m’a passé la plus grosse commande de lunettes en une seule fois : 62 paires !”

La passion pour l’optique, Monsieur De Muenynck l’a toujours eue, « quand je rentrais de l’école, je faisais mes devoirs dans le magasin. J’ai toujours baigné dans l’optique et dans l’audio prothèse. Quand on tombe dans la soupe étant petit, difficile d’en sortir (rires) ».
À l’origine, cet opticien n’était absolument pas destiné à ce métier, mais la passion a vite repris le dessus. Elle lui est venue au fil des années et notamment lorsqu’il a dû remplacer sa mère à la gestion du magasin, pendant quelques temps. C’est la raison pour laquelle il a repris ses études, à 24 ans et décroché son diplôme d’optique. Philippe est issu d’une formation de gestion en hôtellerie et restauration, mais ce – beau – concours de circonstance à crée son avenir. « Quand je suis venu remplacer ma mère, qui était malade, j’ai de suite adoré l’ambiance et le côté familial. C’est ainsi que mon père m’a proposé de reprendre le flambeau des De Muenynck » explique-t-il en se replongeant dans ses souvenirs.

[themoneytizer id=”3023-25″]

Quelque part, l’optique est pour lui un hasard … mais quel heureux hasard !
« Je ne regrette surtout pas et j’ai beaucoup de chance de travailler encore en famille et de perpétrer la tradition » (ndlr : son frère est son collaborateur depuis 19 ans).
Aujourd’hui son métier le passionne toujours autant : « nous n’avons pas de journée type et c’est impossible de tenir un agenda … il vole en éclat ». C’est toujours avec un enthousiasme débordant qu’il parle de sa boutique. « Installée depuis très longtemps. notre clientèle est locale (80% à 90%). C’est un vrai avantage puisqu’on a un volume de travail permanent, une fidélité à long terme et une connaissance – de nos patients – qui est très intéressante. On connaît les dossiers par cœur ».

Épuisant mais attractif, il nous explique que c’est un métier où il faut beaucoup de patience, être attentionné et attentif. Malgré de longues journées, le contact ainsi que le conseil avec le patient est toujours aussi beau.
Le patient est au coeur de leur préoccupation : « c’est un métier très social et où un contact est créé avec le client, moi je ne cherche pas à vendre. Notre valeur ajoutée c’est nous et c’est ça le plus important ».

Les conseils de Philippe pour les futurs opticiens

Ce métier de santé demande une formation permanente par son évolution rapide et complexe. « C’est un métier difficile, il faut de la passion. Avec elle, il faut faire de bonnes et belles choses. Il faut garder cette valeur ajoutée qu’est le service au client ».

De Muenynck – Optique & Surdité
Le site : ici
Adresse 1er magasin : 30 boulevard des Moulins, 98000 Monaco                                                             Téléphone 1er magasin : 93 50 58 12
Adresse 2ème magasin : 9 rue Grimaldi, 98000 Monaco
Téléphone 2ème magasin : 97 77 50 90

Partager

Laisser un commentaire