Exercice RAMOGEPOL 2017 4 et 5 octobre dans la rade d’Hyères

0

Dans le cadre de l’Accord RAMOGE, les Etats parties organisent, chaque année, un exercice d’entrainement conjoint afin de se préparer à faire face à une pollution marine de grande ampleur.

Le prochain exercice « RAMOGEPOL 2017 » se dérouler a les 4 et 5 octobre 2017. Il est organisé
par la préfecture maritime de la Méditerranée, au large des côtes varoises, dans la rade d’Hyères,
zone très stratégique sur le plan environnemental et touristique.
Ce nouvel exercice au format opérationnel, permettra à chaque pays de mobiliser, sur site, ses moyens de lutte anti-pollution ; une cellule de cri se sera également activée. Par ailleurs, le volet POLMAR* Terre sera joué avec la préfecture du Var, permettant ainsi l’entraînement des acteurs de la lutte à terre.
 RAMOGE-Logo_tierWidth
L’Italie et Monaco, sollicités dans le cadre du mécanisme d’entraide fixé par le plan RAMOGEPOL,
enverront chacun un moyen maritime en renfort des moyens français pour traiter la pollution fictive et la Division de la Police Maritime et Aéroportuaire de Monaco mobilisera la « Vigilante », navire de sauvetage prévu pour contenir cette pollution dans une zone délimitée. (cf photo1)La Vigilante
Enfin, le 5 octobre, la préfecture du Var s’exercer a au volet terrestre de la gestion de crise, par
l’activation de son centre opérationnel départemental, avec déploiement effectif de moyens POLMAR Terre.
L’objectif de ce type d’exercice est d’activer tous les acteurs potentiels pour atteindre ensemble
le meilleur résultat opérationnel au profit de la protection de nos eaux et de notre littoral. Ces entrainements permettent d’améliorer la capacité de réaction de la lutte antipollution.
Les nombreuses activités opérationnelles et de coopération menées en commun, depuis 1976,
témoignent de la pérennité de cet accord en matière de protection de l’environnement marin et
de lutte contre la pollution en mer.
SCÉNARIO :: Le 4 octobre, vers 2h du matin, le remorqueur de haute mer « ALTIMAR », tractant une barge de fuel lourd, décide au mépris de la réglementation, de pénétrer en rade d’Hyères pour se mettre à l’abri des très mauvaises conditions de mer au large. Une brèche se forme sur la barge et laisse échapper 450 tonnes d’hydrocarbures dans la rade. Le convoi réussi à regagner le port de Toulon à 4h du matin. Le commandant de « l’ALTIMAR » ne déclare pas la brèche immédiatement aux autorités. A 7h du matin des premiers témoignages font état de la présence d’hydrocarbures sur le plan d’eau, la pollution est ensuite confirmée par le CROSSMED de La Garde et le sémaphore de Porquerolles par l’émission de messages POLREP.
* Le plan Polmar (pollution maritime) est un plan d’intervention français qui est déclenché en cas de pollution
marine accidentelle. Il a été institué en 1978, à la suite de la catastrophe de l’Amoco Cadiz sur les
côtes de Bretagne en France. Il sert à coordonner les hommes et à mobiliser les moyens de lutte. Il comprend un volet marin et un volet terrestre :
* Le plan Polmar Mer est déclenché par les Préfets maritimes lorsqu’une intervention en mer est nécessaire.
• Le plan Polmar Terre est déclenché par les préfets des départements concernés par la pollution, sous
  l’autorité   du Ministre de l’Intérieur, lorsque la pollution atteint les côtes. Lorsqu’une coordination est nécessaire, elle est pilotée par les préfets de zone de défense.
Pour plus d’informations : www.ramoge.org
Partager

Laisser un commentaire