1ère édition du Salon PhotoMonaco – 5 / 8 avril

0

PhotoMonaco met l’accent sur un programme artistique du meilleur niveau : 35 exposants du monde entier
présentent un panorama de la photo d’art et de collection.

Avec 15 galeries internationales, photomonaco réunit pour sa première édition un ensemble du meilleur niveau dans la photographie d’art et de collection. en offrant un choix d’oeuvres réparties entre maîtres anciens et nouveaux talents, photomonaco contribue de manière inédite à l’expérience du moment photographique en principauté.
Originaire d’europe du nord : oslo, Copenhague, londres, Cologne et des usa : miami, mais aussi venus de paris et du sud de la France : rodez, aix-en-provence, six-Fours, opio, nice et monaco, ce sont 15 représentants significatifs du marché de la photo d’hier et d’aujourd’hui que le secteur « galeries » présente sur le port Hercule aux collectionneurs et amateurs d’images.

Les éditeurs
Avec 20 éditeurs d’art spécialisés dans le domaine du livre et de la photo, « Friends of Cosmos » rassemble pour la première fois à monaco une sélection d’éditeurs internationaux, des maisons d’édition traditionnelles aux photobooks contemporains en passant par les publications les plus originales qui soient. invitant le grand public et les collectionneurs à la découverte de l’édition, des livres et de la photographie, « Friends of Cosmos » participe de fait pleinement à la connaissance et à la reconnaissance de la photo d’auteur et de création comme de ses valeurs esthétiques.

Nikos Aliagas
Si son métier d’animateur TV lui permet d’immortaliser les célébrités qu’il reçoit dans ses émissions, c’est aussi à l’instinct qu’il consacre son art photographique à la vie et au temps qui passe. « Homme d’images » comme on dit « homme de lettres », nikos aliagas a la photo chevillée au corps. l’humain, tous ses visages le fascinent depuis l’enfance. avec « l’épreuve du Temps », il en capture l’anatomie, les regards, et surtout l’esprit en noir et blanc. « les âmes que je photographie, explique-t-il, ne craignent pas les vanités et les peurs de l’homme moderne, les âmes que je croise dans mon cadre sont libres et ignorent le temps ravageur, elles préfèrent suivre leur « kairos » et ne garder que l’essentiel, comme une rêve diurne où le noir et le blanc se tiennent à distance du cortège coloré et trompeur des sirènes. »

Les Collections
originaire de Stuttgart, Rolf Mayer s’est intéressé à la photographie d’art dès 1975. sa première collection comprenait des chefs-d’œuvre du XiXe siècle et de l’époque classique moderne. en 1987, sa collection fut présentée à la Staatsgalerie de Stuttgart avant d’être cédée au même musée l’année suivante.
Sa seconde collection porta bientôt sur les découvertes de la photographie moderne du XiXe siècle, de période dite archaïque (1840-1880). parmi les pionniers de la photo qui en font partie, citons entre autres Atget, Cameron, Charnay, De Clercq, Du Camp, Fenton, Fox Talbot, le Gray, Muybridge, Nadar…

Studio Harcourt
Fondé à paris en 1934, Studio Harcourt puise son inspiration dans le glamour du cinéma noir et blanc. À l’instar d’autres grandes marques française du luxe et des arts décoratifs, Studio Harcourt est détenteur du label « entreprise du patrimoine vivant » pour son savoir-faire artisanal et industriel synonyme d’excellence.
Depuis plus de 80 ans, le « style Harcourt » se caractérise ainsi par ses portraits rapprochés de stars photographiées sous leur meilleur angle, la plupart de trois-quart et/ou en contre-plongée. au total, près de 150 photographes contribuèrent à la légende du studio Harcourt qu’une lumière de cinéma symbolise de manière légendaire d’un clair-obscur inimitable.

Ouvert au public du vendredi 6 avril au dimanche 8 avril de 13h à 19h

Légende : Affiche de PhotoMonaco 2018 – Photo Patrick Chelli – ©Imagenko – Courtesy PhotoMonaco

Partager

Laisser un commentaire