Terre de Monaco : un potager au-dessus de votre tête

0

Depuis petite, Jessica est une adepte du local et du bio. Amoureuse des potagers, elle a voulu amener l’agriculture au monde urbain. Terre de Monaco ouvre son premier potager et écrit les premières lignes de son histoire.

Jessica a décidé de revenir à ses amours d’enfance. Originaire de la Suisse, où ses parents avaient un potager, elle voulait retrouver le goût du fruit naturel de saison. Elle a décidé de se lancer, à Monaco, dans le biologique avec de l’agriculture urbaine. Il y a deux ans, elle a posé ses yeux sur Fontvieille depuis les hauteurs, elle a vu tous ces toits plats et vides, elle a de suite pensé à utiliser cette surface.

Après avoir travaillé sur le projet, sur la structure économique, fait des recherches sur le pourcentage de parcelles ou encore les éventuelles complications, Jessica s’est lancée. Le 24 juin 2016 restera une date gravée pour l’histoire de Terre de Monaco puisque c’est ce jour-là que tout c’est officialisé. « J’ai fait l’inauguration de mon premier potager Fondation Albert II de Monaco le 29 juin. J’ai présente plus de 30m2 de terrain avec 400 plans différents. Monseigneur m’a fait l’immense honneur de sa présence. J’étais très heureuse » explique-t-elle le sourire aux lèvres.
Aujourd’hui, l’objectif est de créer des potagers de maraîchages diversifiés et d’y insérer des poules ou encore des ruches (quand cela est autorisé). « Nous voulons créer un véritable écosystème » affirme Jessica. Terre de Monaco veut également rapprocher la nature des citadins et permettre d’éduquer au bio et au bon. « Je souhaite travailler avec l’Éducation Nationale pour pouvoir faire venir des enfants au potager. Je veux faire découvrir l’origine de ces produits oubliés ».

Devenez agriculteur urbain !

Avec Terre de Monaco, vous pouvez « travailler » de deux façons. Si vous avez moins de 100m2 de terrain, un aménagement est proposé selon vos goûts et votre surface. Vous pourrez également accéder à un entretien – effectué par l’association – et/ou à des cours d’agriculture, pour vous occuper vous même de votre potager. Si vous détenez plus de 100m2, Terre de Monaco propose de procéder comme ils le font actuellement avec le Monte Carlo Bay. « Je suis en train d’aménager 360m2. Nous devenons dans ce cas de vrais paysans, on sous-loue une parcelle et nous l’exploitons. Les produits récoltés seront vendus en panier garni via notre site internet ».

Jessica est fière de Terre de Monaco

 L’association rentre petit à petit dans le marché. Elle est en négociation avec des immeubles ainsi qu’avec des hôtels. « Cela n’a pas été simple de s’implanter. Cela fait 300 ans, qu’il n’y a pas eu d’agriculture à Monaco ». Jessica a réussi à rendre enthousiaste les personnes, puisque lors de sa campagne de Crowdfunding (dons) l’association a récolté 26 500€. « Les personnes sont concernés et apporte de l’intérêt au fait de pouvoir manger bio et local. Je suis heureuse de constater ça ». Elle explique également son succès par l’intérêt que porte Monseigneur et le Gouvernement de Monaco à l’environnement et à l’écologie.

Vous voulez manger bio et locale ? Vous voulez récolter vos fruits et légumes sur votre terrasse ? Alors direction le site internet de Terre de Monaco pour prendre rendez-vous afin de visiter le potager de la fondation et de vous lancer dans l’agriculture urbaine ! Lors de votre visite, vous pourrez également goûter aux fleurs et arôme du jardin.

Partager

Laisser un commentaire