Fondation Prince Albert II de Monaco

0

A l’initiative de la Fondation Prince Albert II de Monaco, les experts du phoque moine
réunis dans le cadre des explorations de Monaco sur le Yersin, à Madère

images
Le phoque moine est l’un des mammifères les plus menacés au monde avec seulement 500
individus recensés en Méditerranée et sur le proche atlantique. Deux problématiques majeures
sont responsables de la vulnérabilité du phoque moine : d’une part les pêcheurs voient en lui un
concurrent pour leur activité économique et d’autre part cette espèce est impactée par la
dégradation de son habitat causé par l’urbanisation et le tourisme.
Cette réunion, le 6 septembre prochain, devrait permettre de créer une dynamique solide et
durable entre les différents projets de protection des populations de Monachus monachus.

images-1
La genèse de cette dynamique se situe à Monaco il y a une dizaine d’années. Après l’organisation
par la Fondation Prince Albert II de Monaco de deux ateliers de travail réunissant l’ensemble des
experts du phoque moine, une étude de faisabilité est commandée par la Fondation. Les
résultats de cette étude ont posé les bases de l’engagement de la Fondation dans la protection de
cette espèce emblématique. Un engagement qui n’a eu de cesse de se développer aux côtés du
Tethys Research Institute, de l’Hellenic Society for the Study and Protection of the Monk Seal et
du WWF Grèce. Ces collaborations, auxquelles s’est ajoutée l’adhésion des communautés locales,
ont permis la création d’une AMP autour de l’ilot de Gyaros qui abrite une des plus importantes
colonies de phoques moines.

C’est dans la lignée de ce travail de long terme que la Fondation Prince Albert II de Monaco a
souhaité réunir les plus grands experts du phoque moine sur le navire Yersin à l’occasion de son
escale à Funchal, sur l’île de Madère. Le premier objectif est de faire un point sur tous les projets
en cours. Le second, de préparer avec ce groupe d’experts une réunion majeure inscrite au
programme de la Monaco Ocean Week 2018 à laquelle participera l’ensemble des fondations qui
s’intéressent, en Méditerranée et dans le proche atlantique, à cette espèce emblématique.
Cet atelier sera modéré par Paulo Oliveira, Vice-président de l’Instituto das Florestas e
Conservaçao da Natureza (IFCN). Participeront : Rosa Pires (Técnica Superior, IFCN), Luis
Freitas (Head of the Science Unit at Madeira Whale Museum), Panos Dendrinos (Biologist PhD,
President of the Board, MOm/Hellenic Society for the Study & Protection of the Monk Seal), Spyros
Kotomatas (PhD, CYCLADES LIFE Project Leader, WWF Greece), Joan Gonzalvo (PhD, Program
Manager, Tethys Research Institute), Harun Guçlusoy (PhD, Université d’Izmir, Institut des
sciences et technologies marines), Pablo Fernandez de Larrinoa (Marine biologist, Fundación
CBD-Habitat) et Philippe Gaubert (Chargé de recherches, Institut des Sciences de l’Evolution de Montpellier).

3b1431_d3b944d38a53496c838ae5496d96a1f0

A propos des Explorations de Monaco
Les Explorations de Monaco lancées par S.A.S. Le Prince Albert II, ont pour objectif de contribuer à une meilleure connaissance des mers et des océans et d’attirer l’attention du public et des décideurs partout dans le monde pour favoriser les actions de conservation d’initiative locale ou d’envergure internationale.
Polyvalent et modulaire, équipé de 6 laboratoires de recherche, les Explorations de Monaco utilisent le
M/V Yersin, un navire qui permet de voyager, d’explorer et d’enseigner en offrant des conditions de
travail et de sécurité optimales. La campagne scientifique durera trois ans.
Pour en savoir plus : www.monacoexplorations.org
www.fpa2.org et www.facebook.com/FondationPrinceAlbertIIdeMonaco

Partager

Laisser un commentaire